Un trail n’est pas une course hors stade, leur esprit diffère !

Article paru dans le journal La Gruyère du samedi 21 sept 2019

Un président dont la manifestation s’avère variée, réfléchie et ouverte à tous.

«Le trail est devenu tendance, mais nous ne voulons pas tomber dans les dérives de cette mode, explique-t-il. Par exemple, les ravitaillements avec des gobelets en plastique que les coureurs utilisent pour trois gorgées avant de les jeter est une pratique proscrite. Chaque traileur aura son propre gobelet réutilisable. Nous limitons aussi les participants pour éviter que le trail se transforme en autoroute des crêtes. Enfin, notre finance d’inscription est raisonnable, car nous ne l’utilisons pas pour engager des coureurs élites avec des des primes d’engagement ou des prize money financés par les participants. Voilà les valeurs que nous souhaitons défendre. De plus, l’éventuel bénéfice de la journée est reversé aux sociétés qui nous fournissent des bénévoles et pour l’édition suivante.»  Xavier Demeulemeester